Histoire de Voir réalise le tiers payant avec la sécurité sociale et les mutuelles.

 

Tiers payant Sécurité Sociale : 

  • Sur présentation de la carte Vitale
  • Sous réserve d’être assuré dans le 91

 

Tiers payant Mutuelles :

  • Accords négociés avec de nombreuses mutuelles
  • Si nous n’avons pas d’accords avec votre mutuelle, nous vous proposons de régler en 3 fois sans frais.

La mise en place du Tiers Payant avec la Sécurité Sociale vous évite d’avoir des papiers à transmettre et surtout permet un remboursement plus rapide par votre mutuelle (10-15 jours contre 1 mois, 1 mois et demi).

Les Forfaits Plaisirs : (concerne une seule paire de lunettes, sans garantie)

  • Unifocal enfants ou adultes (monture dans une sélection prédéfinie)
    – Equipées de 2 verres organiques blancs : 39 €
    – Equipées  de 2 verres organiques durcis anti reflets : 59 €
  • Progressif (monture dans une sélection prédéfinie)
    – Equipées de 2 verres progressifs 1ère génération organiques blancs : 139 €
    – Equipées de 2 verres progressifs 1ère génération organiques durcis anti-reflets : 179 €

Les Forfaits Solaires :

  • Sans monture
    – unifocal (2 verres solaires catégorie 3, brun, gris ou vert) : 45 €
    – progressif (2 verres progressifs 1ère génération catégorie 3 brun, gris ou vert) : 125 €
  • Avec monture (dans une sélection prédéfinie)
    – unifocal (2 verres solaires catégorie 3, brun, gris ou vert) : 60 €
    – progressif (2 verres progressifs 1ère génération catégorie 3 brun, gris ou vert) : 150 €

La 2ème Paire offerte : (garantie 2 ans)

  • Unifocal :
    – 1 paire achetée = 1 paire offerte avec 2 verres organiques blancs, montures dans une sélection prédéfinie
  • Progressif :
    – 1 paire achetée = 1 paire offerte avec 2 verres organiques blancs de près ou de loin ou progressif, montures dans une sélection prédéfinie.

La vision de l’enfant

Avant tout, il est important de savoir qu’un enfant n’atteint ses fameux 10 /10e qu’à partir de l’âge de 6 ans.

La vision de votre enfant est l’une des priorités dans l’apprentissage de son bien être. En effet, tout au long des premières années de sa vie, un enfant va développer conjointement la marche, la vision et le langage. Pour se faire, il doit être dans un environnement suffisamment accueillant et riche en stimulations. Le bon développement de sa vision lui permettra de capter son attention et de solliciter sa curiosité. La vision restera toute notre vie la source privilégiée d’information.

Lors de sa naissance, un bébé a une vision réduite mais cherche à être attentif au monde qui l’entoure. Son acuité visuelle est alors largement inférieure à 1/10e puisque sa rétine est encore immature.

Tout au long des premiers mois de sa vie, l’enfant va devoir apprendre à coordonner l’?il et la main afin de pouvoir saisir un objet. On dit que l’?il « saisi » souvent l’objet avant qu’il ne l’attrape lui-même. Cette coordination est très importante puisqu’elle permettra plus tard de dessiner ou d’écrire.

Il est primordial de stimuler la vision de son enfant, avec par exemple, un mobile dans son lit, des petits jeux avec des marionnettes quand il est dans son transat pour développer la curiosité visuelle. Il faut continuer lorsqu’il acquiert la position assise.

Puis il va commencer la marche à 4 pattes, il va alors ressentir un réel besoin de nouvelles découvertes.  Ensuite, grâce à la marche et le fait de sauter, il va pouvoir découvrir ce  qu’il se passe beaucoup plus loin qu’auparavant.

Il est important de ne pas trop « couver » son enfant, et de le laisser découvrir et toucher, c’est le début de la vision dans l’espace.

Celle-ci lui permettra pour plus tard d’être plus à l’aise dans l’apprentissage de la lecture et de ne pas confondre le b et le d ou le p et le q ou encore 53 et 35…  L’enfant a très facilement compris le haut et le bas, la gauche et la droite c’est plus difficile. En le laissant découvrir, explorer, il va développer sa faculté à s’orienter dans l’espace et pourra plus facilement commencer l’apprentissage de la lecture.

Par ailleurs, on constate qu’un enfant qui n’a pas été tres sollicité lors de sa jeune enfance, va avoir plus de mal lors de l’apprentissage de la lecture ou alors va être plus facilement dyslexique.

Arrivé à  l’âge de 6-7 ans,  l’enfant possède alors des yeux bien adaptés pour voir net de loin sans fatigue et il est capable d’accommoder pour voir des objets à courtes distances.  Il peut donc commencer l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Pendant toute sa scolarité, il va mettre son système visuel à de rudes épreuves…